L’écologie

L’écologie

L’écologie a été définie par le biologiste allemand Ernst Haeckel en 1866 comme la science des relations des organismes avec le monde environnant. Celui-ci est constitué à la fois des êtres vivants existant dans le milieu naturel et des éléments non vivants qui le composent, comme le sol, l’eau, l’atmosphère, le climat ; cet ensemble définissant un écosystème.

L’un des objectifs de l’écologie est de détecter, d’analyser et de combattre les dysfonctionnements éventuels d’un écosystème. Elle recherche également pour l’homme le bien-être sous la forme d’une harmonie avec son environnement naturel.

L’écologie moderne est née d’une volonté de proposer des mesures concrètes pour la protection de notre écosystème suite à une prise de conscience des effets négatifs de l’activité de l’homme sur son environnement (pollution, épuisement des ressources naturelles, disparition d’espèces vivantes, réchauffement de la planète, désertification, déforestation …).
S’ajoute à cela le constat que si tous les pays du monde adoptaient les modèles de production et de consommation actuellement majoritaires en Europe et en Amérique du Nord, la planète ne pourrait plus assurer la survie de tous les peuples qu’elle héberge sans provoquer une crise écologique* majeure.

C’est en réponse à toutes ces préoccupations qu’est apparue une écologie politique dans les dernières décennies du siècle passé. Elle a été portée par de nombreux mouvements et partis qui militent pour la préservation des écosystèmes naturels, la promotion d’un mode de vie orientée vers plus de simplicité et de sobriété dans l’utilisation des ressources de la planète, et le développement des services collectifs et des biens communs.